An American in France and Carte Vitale

A la demande de Live and Invest Overseas , je faisais hier une conférence, dans un grand hôtel parisien, à un public de futurs retraités américains ayant le projet de venir passer leurs vieux jours en France.

Mon sujet était de présenter les conditions d’obtention de la « Carte Vitale » pour les résidents en France non-Européens, précieux sésame qu’une partie du monde nous envie.

 

Nos amis américains ont été visiblement agréablement surpris de constater la générosité de la Mère Patrie qui va les adopter. Même si au niveaux des CPAM, les modalités de calcul de la cotisation maladie subsidiaire pour la PUMA sont encore floues pour les retraités non-Européens (les modalités d’évaluation devant être fixées par un décret à paraître), l’assurance maladie « à la française » sera finalement très peu coûteuse pour le nouveau bénéficiaire à comparer à ce qu’il payait aux USA. Pour peu que l’arrivant ait une pathologie chronique classée ALD, elle sera prise en charge à 100% après trois mois de résidence. Ne lui restera qu’à compléter par une bonne « mutuelle » (top-up Sécurité Sociale) pour être couvert aux meilleures conditions, dans l’un des pays où les soins sont considérés parmi les meilleures au monde. Gorgeous, douce France !

Finalement, la préoccupation de certains restait tout de même de savoir si ils risquaient d’être touchés par l’ISF (devenu entre temps IFI) dont ils avaient entendu parler comme étant trop confiscatoire…  Mon successeur au pupitre allait certainement les rassurer.

Ceux qui souhaitent consulter ma présentation la trouveront ICI.

François Masson

Conseiller du Commerce Extérieur de la France

Leave Comment