Assurance emprunteur « low cost »

Avec la loi Lagarde (novembre 2010 déjà !), votre banquier est dans l’obligation d’accepter l’assurance emprunteur proposée par des assureurs spécialisés et conforme aux exigences de la banque. Certes, il risque de tout faire pour vous en dissuader mais, pour autant, persévérer sera souvent source d’économies importantes, surtout si l’emprunteur est jeune et non-fumeur.

Nous vous conseillons dès lors de demander à la banque une simulation de prêt « hors assurance ».  Demandez-lui de vous communiquer la « fiche standardisée d’information » qui liste les garanties minimales que le prêteur exige pour couvrir votre emprunt, notamment en cas de décès ou d’invalidité.

Ensuite,  rapprochez-vous d’un courtier en assurances emprunteur spécialisé pour qu’il effectue, à votre place, la recherche des meilleures conditions conformes aux exigences de la banque.  Il comparera alors April avec Alptis, Macif ou encore Metlife et vous pourrez constater les écarts, souvent importants, entre les différentes offres.

Mais ne vous arrêtez pas là et continuez à négocier ! Chez BSI, notre engagement est de faire encore baisser votre prime d’assurance emprunteur et pour cela nous vous proposons de travailler « sans commission » mais plutôt sur la base d’honoraires. Cette solution « low cost » vous permettra de gagner encore quelques points sur votre assurance emprunteur. Ainsi, un de nos clients a récemment pu économiser 12% sur son assurance emprunteur en revenant vers nous avec des offres, pourtant reçues de l’un de nos confrères spécialistes (meilleurtaux.com). Compte tenu de son profil, nous avons retenu l’assureur April, mais « sans commission » et moyennant des honoraires de 750 euros. A l’arrivée c’est donc une économie de 1458 euros pour notre assuré : de quoi s’offrir quelques « extras » toujours appréciés en période d’investissement… ou encore de quoi payer votre assurance « multirisques habitation » pendant quelques années.

Votre banquier ne va pas aimer mais après tout… vous n’êtes pas là pour lui faire plaisir. La « délégation d’assurance » que vous lui proposerez sera tout à fait adaptée à ses exigences et il n’aura d’autre solution que de l’accepter.

Pour rappel, comme courtiers en assurances nous proposons également en France de l’investissement dans de l’immobilier locatif ou à usage résidentiel avec notre partenaire Nexity General Foy. Avant que les taux de crédit ne remontent, c’est peut-être l’occasion de préparer votre retraite en conjuguant épargne et prévoyance ?

 

 

Leave Comment