Assurance santé internationale : pourquoi un questionnaire médical ?

Le questionnaire médical est la base du contrat mais n’engage ni l’assureur ni l’assuré. En d’autres termes, l’assuré va devoir répondre « en toute bonne foi » aux questions posées par l’assureur pour lui permettre de se faire ainsi une bonne idée des risques à couvrir puis proposer une prime adaptée ou refuser la souscription. De même qu’on comprend aisément qu’il faut assurer sa voiture avant l’accident, il faut donc couvrir sa santé quand on est en bonne santé !

Le principe de l’assurance, c’est l’aléa : un événement soudain et imprévisible. Un traitement en cours, des examens prévus ou des séquelles d’une intervention passée peuvent donc justifier d’une souscription particulière de l’assureur : acceptation de la pathologie préexistante avec majoration de la prime, exclusion de la pathologie voir refus de souscription. Attention à la fausse déclaration : il y a de fortes chances que l’assureur la constate à la première demande de remboursement. Il lui sera en effet souvent aisé de refaire l’historique de la pathologie dissimulée et refusera purement et simplement de la prendre en charge ! Nous vous conseillons de remplir scrupuleusement le questionnaire médical que ce soit pour un contrat médical ou prévoyance. Nous vous aiderons si besoin en ce sens. Pas besoin par contre de parler de l’angine de la petite il y a 8 ans !